Accueil > Une incursion dans la tradition orale inuit > L'éducation des enfants > Chapitre 1

Photo Deux femmes Inuit habillées Pond Inlet 1922

Photo Inuit devant la Mission anglicane

Chapitre 1

Citation :
Naqi Ekho
Nous vivions dans un camp où il n’y avait pas de Qallunaat. Je viens d’un endroit où on chassait la baleine. Je me souviens des chasses à la baleine, surtout de la dernière à laquelle j’ai participé. J’ai rencontré des baleiniers qallunaat. Je me souviens des deux chasseurs inuit qui travaillaient avec eux. J’allais chasser avec l’un d’entre eux plus souvent qu’avec l’autre. Le premier beau-père chez qui j’ai abouti était le plus jeune des deux propriétaires du bateau. C’est comme ça que nous allions à différents endroits. Son bateau était très vieux. Il avait d’abord servi aux baleiniers qallunaat. Les baleiniers donnaient souvent des bateaux aux Inuit. Durant mon adolescence, on utilisait toujours ces bateaux, bien qu’ils aient été couverts de kumaruat (poux de rocher) à certaines périodes de l’année. (Page 26)
Présentation :
Deux histoires de vie sont présentées dans ce premier chapitre. D’abord celle de Naqi Eko. Née d’une mère Inuit du nom d’Annie Arnaq et d’un père Quallunaaq qu’elle n’a jamais connu, elle a vu le jour à Uummanarjuaq. Le régime alimentaire du petit village était principalement composé de baleine. Lors d’un voyage de chasse, Naqi rencontra un homme qui allait devenir bientôt, non pas son beau-père, mais son père. « Je ne voulais pas l’appeler ataatatsiaq, beau-père, mais bien ataata, père. » (Page 26)

L’histoire de vie d’Uqsuralik Ottokie y est aussi racontée. Né le 25 octobre 1924 près de Kinngait, elle vécut dans cette région jusqu’au jour où elle fut mariée à Uttuqii. Il s’agissait d’un mariage arrangé par les parents. Elle confie qu’au début de leur relation, elle avait peur de son mari. Le simple fait de regarder ses mains lui faisait peur. « Quand on vous oblige à épouser quelqu’un dont vous ne voulez pas, ça peut être effrayant; même leurs mains vous font peur. » (Page 29) Mais avec le temps, les époux se rapprochèrent et devinrent de réels partenaires.