Accueil > Le développement de services gouvernementaux dans l'Arctique > Question de survie > L’émergence de dirigeants autochtones en politique

Photo Frobisher Bay couture tente 1956

L’émergence de dirigeants autochtones en politique

Présentation :
En 1965, Abe a été envoyé à Yellowknife pour travailler sur des programmes sociaux et a aussi commencé à assister à des rencontres du Conseil territorial. On lui a demandé de siéger lui-même comme conseiller en octobre 1965, et il était donc parti pour Ottawa quand un autre conseiller avait pris sa retraite. Il est ainsi devenu le premier canadien d’origine autochtone nommé à cette position. Il a démontré que l’Arctique de l’Est manquait de représentants élus et, en juillet 1966, des agents des circonscriptions électorales du gouvernement fédéral sont allés dans le Nord pour diviser le territoire en trois régions séparées, qui auraient chacun leurs représentants. Le gouvernement fédéral a nommé le premier ministre de la Santé publique pour les peuples autochtones. Abe a travaillé comme traducteur de différents dialectes et a aussi conseillé les membres élus sur des questions telles que l’éducation.

En 1969, le Indian Brotherhood et le Eskimo Brotherhood of Canada sont devenus deux groupes de pression séparés. Cette même année, le gouvernement canadien a publié son Livre blanc en ce qui concerne les revendications territoriales, mais les peuples autochtones du Canada et les Inuit s’y sont fortement opposés. C’est à peu près au même moment que le modèle de commerce coopératif et l’association coopérative d'épargne et de crédit ont commencé à gagner du terrain dans le Nord, fournissant ainsi des alternatives économiques plus stables au commerce des fourrures qui s’effondrait.