Accueil > Une incursion dans la tradition orale inuit > Introduction > Essais

Photo Dogs and shacks Clyde couleur

hoto Danse des Esquimaux du cuivre

Photo Akomalee de l’Ile de Baffin

Essais

Citation :
ok
Présentation :
Cette section contient des textes rédigés par les étudiantes sur des thèmes qu’elles ont elles-mêmes choisis.

Aaju Peter,
La lune, les saisons et les étoiles.

Selon Aaju Peter, la langue inuit exprime beaucoup mieux la réalité du Nord, que la langue du qalunaat. Comme elle le fait remarquer « Quand j’ai entendu pour la première fois les noms des mois en inuktitut, j’ai pensé qu’ils se rapportaient tellement mieux à la vie d’ici, au Nord […] » (page 141). C’est ce qui incita Aaju à rassembler un glossaire de termes pour parler de la lune, des saisons, des étoiles, des bébés phoques et des bébés du caribou.

Bernice Kootoo,
Obligations pour les femmes

Par intérêt personnel, Bernice s’intéresse à la question des femmes et des tabous qui traditionnellement s’y rattachent. « J’ai choisi comme thème de parler des obligations pour les femmes, parce que la vie traditionnelle des femmes m’a toujours intéressée. » (Page 148).

La femme inuit était soumise à beaucoup de tabous, comparativement aux hommes. Bernice Kootoo fait ici un résumé de ce qu’il s’est dit sur les femmes lors des entretiens avec les aînés. Elle voulait comprendre « pourquoi les femmes étaient soumises à beaucoup plus d’obligations que les hommes. » (Page 148) Bien que sa question demeure sans réponse, son essai offre toutefois un sommaire intéressant du contenu des entretiens.

Jeannie Shaimaiuk,
Chansons d’enfants

Les chants traditionnels occupaient une place importante dans la vie des gens comme lieu privilégié de transmission de la culture. Que ce soit sur le jeu, le travail, ou sur l’éducation des enfants, la tradition orale proposait ses enseignements. Jeannie en a fait le sujet de son essai. Elle s’intéresse plus particulièrement aux chansons d’enfants rapportées par Elisapee et Saullu lors d’un entretien avec elles.

Julia Shaimaiyuk,
L’instruction des enfants

Julia aborda le thème de l’éducation des enfants dans le passé. Elle voulait savoir comment les Inuit s’occupaient de l’éducation des enfants avant l’arrivé des écoles religieuses ou fédérales dans le Nord. Elle s’est rendue compte de l’importance de l’observation et de l’imitation et que la question se posait d’avantage en terme de « comment nous apprenons de nos parents en les regardant et en les écoutant. » (Page 155)

Myna Ishulutak,
La grossesse

La période de grossesse comportait de nombreux tabous. Myna nous en dresse ici un portrait. Elle s’est intéressée à la question de la grossesse car « [il] est important pour les autres [de savoir] parce que cela fait parti de notre culture et de notre tradition. » (Page 158). Par exemple, les lacets de kamik ne devaient pas être trop longs afin d’éviter que le bébé ait le cordon ombilical entortillé autour du cou. Aussi, la femme ne devait pas manger de viande crue (lorsque enceinte) et même le mari de cette femme devait se soumettre à cette règle.

Nancy Kisa,
Introduction à la couture

Absorbée par le marché du travail ou l’éducation, la nouvelle génération délaisse « l’art » de la couture traditionnelle et l’utilisation des peaux de phoque et de caribou, au point où cette activité des femmes est sur le point de s’éteindre. Très peu aujourd’hui se souviennent de ce savoir-faire. Nancy s’est vite rendue compte qu’il n’y avait pas un moment prédéfini pour apprendre à coudre. Anciennement, la jeune fille commençait quand elle croyait qu’elle en est capable. Au début, elle s’exerçait à faire des vêtements pour poupées, puis à mesure qu’elle prenait de l’expérience, elle s’attaquait à de plus grosses pièces.

Susan Enuaraq,
Qaumauq

Susan a profité de l’occasion qui lui était présentée pour mener des entrevues auprès des aînés au sujet de son grand-père, Qaumauq,. Elle a recueilli toutes les informations que les aînées étaient en mesure de se remémorer telles que des itinéraires de voyage, des anecdotes sur la famille, les enfants, la chasse, ou les exploits de force.