Accueil > La création du Nunavut > Regards inuit sur le pays canadien > Les premières étapes des négociations de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut

Photo Quartiers des Inuit à bord du CD Howe

Les premières étapes des négociations de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut

Présentation :
Dans le chapitre sept, John nous parle de la première conférence sur les revendications territoriales à l’échelle du Nunavut, à laquelle il a assisté à titre d’observateur en 1974 à Pond Inlet afin de prendre connaissance des principaux enjeux. Il nous explique la raison pour laquelle, à l’époque, les Inuit ne comprenaient pas pourquoi ils devaient revendiquer leurs terres d’une part et comment d’autre part, ils n’avaient pas à cette époque un très grand attachement au Canada. Il nous présente les thèmes que le gouvernement canadien et les Inuit souhaitaient inclure dans l’accord sur les revendications territoriales au début des négociations, ainsi que les positions et réactions des deux parties. En effet, la position des négociateurs inuit était beaucoup plus englobante que celle des négociateurs fédéraux ; ils souhaitaient changer la situation et améliorer les services que le gouvernement du Canada fournissait à leur peuple en créant différentes institutions propres au Nunavut.

John nous présente également la première proposition de l’Inuit Tapirisat du Canada, son contenu et ses faiblesses. Il parle de l’importance du travail sur le terrain, dans les collectivités, et des consultations avec ces dernières, qui ont mené à l’élaboration d’une autre proposition. Il évoque le contexte des premières séances de négociations, et explique les raisons pour lesquelles les négociations ont tant traîné. Puis il nous raconte un tragique accident d’avion dans lequel il a failli trouver la mort, au retour de la conférence de Pond Inlet.