Accueil > Le développement de services gouvernementaux dans l'Arctique > Question de survie > De la ligne de trappe aux hôpitaux d’Edmonton

Photo Inuit observant l’arrivée du navire de surveillance C.D. HOWE de l’Arctique de l’est

De la ligne de trappe aux hôpitaux d’Edmonton

Présentation :
Le père d’Abe a remarqué que son fils lisait constamment : les emballages, les modes d’emploi, etc. Il a souscrit un abonnement à deux journaux, Star Weekly et le magazine Life. Il a demandé à Abe de lui lire à voix haute ce qui concernait les nouvelles, les héros de la guerre, et les personnalités sportives du moment. La communauté recevait les nouvelles grâce à de telles publications et grâce aux vétérans de la Première Guerre mondiale qui vivaient dans le Nord, et plus tard grâce aux émissions de radio. Les séries dramatiques à la radio et les programmes sportifs captivaient l’imagination d’Abe, tout spécialement les programmes comme The Shadow, Superman, et The Lone Ranger.

Abe se rappelle quand la communauté a été frappée par la tuberculose, et comment ils ont appris ensemble à surmonter la mort et la douleur et à se réconforter. En 1942, un virus de grippe est arrivé avec l’avion du courrier, et un commis au bureau de poste est tombé malade, a attrapé « la mauvaise grippe. » Toute la communauté est tombée malade, avec une très forte fièvre, ce à quoi ils n’étaient pas habitués. Trente-cinq personnes sont mortes ce Noël-là. Abe a été blessé cette même année en rapportant de la viande de caribou pour l’hiver, et les docteurs ont détecté la tuberculose dans son os en 1945. Le père d’Abe a payé son billet d’avion aller et retour pour Edmonton, et Abe est finalement resté trois ans à l’hôpital.