Accueil > Un vent de changement > Voyager et survivre sur notre territoire > NUTARAQ: SOUVENIRS DU PASSÉ

Photo Chasse au phoque Idlouk Kadlu Pond Inlet 1952

Photo Seal Hunt couleur

Photo igloo kamotik Arctic Bay couleur

NUTARAQ: SOUVENIRS DU PASSÉ

Présentation :
Dans le deuxième chapitre, Kunilusi Nutaraq nous parle de son enfance à Mittimatalik et de quelques uns de ses voyages dans cette région alors qu’il était adulte. La mère de Nutaraq est morte en lui donnant naissance et il a été adopté par Noah Killaapik et sa femme Martha Qumangaapik. Il nous décrit à quel point il lui a été difficile d’accepter son adoption, même si sa famille adoptive l’a toujours bien traité.

Enfant à Mittimatalik dans les années trente, Nutaraq fréquentait des Qallunaat : les missionnaires et les employés de la CBH. Le père de Nutaraq, qui travaillait pour le gérant de la CBH, fabriquait des jouets pour son fils, comme un qukiuttaujaq (arbalète) ou un illuuq (lance-pierre). Nutaraq se rappelle comment différents jouets finissaient par devenir de vrais instruments de chasse. Par exemple, le pisiksi (arc) fait par son père, lui a permis d’attraper son premier ptarmigan.

Nutaraq a chassé autour de Mittimatalik avec son père avant de pouvoir mener son propre attelage de chiens. Nutaraq décrit les longs voyages qu’il a entrepris, et un voyage en particulier en compagnie du pasteur. Voyager sur le territoire pouvait être une entreprise difficile. Pendant ces voyages, il était nécessaire de camper à différents endroits. Il était préférable de rejoindre d’autres groupes de chasseurs, pour pouvoir prier avec eux.