Accueil > Le développement de services gouvernementaux dans l'Arctique > Question de survie > Penser à l’avenir

retour d'une promenade en traineaux de la famille Akkeagok

Penser à l’avenir

Présentation :
Abe parle dans ce chapitre de l’importance critique de regarder le caractère général de la population nordique, et les identités qui prennent racine dans les différentes réalités géographiques, régionales, linguistiques et culturelles. Les populations ont besoin d’apprendre à utiliser leurs ressources et leurs talents, et arrêter d’être si dépendantes des programmes gouvernementaux. Les populations ont été divisées par leur langue et leur religion, et il y a beaucoup de résistance au changement. En même temps, il se rend compte qu’il faut jusqu’à quatre générations pour assimiler le changement. Comme la communauté entre dans l’âge de l’information, Abe croit que leur énergie devrait servir à se débarrasser de l’orthographe syllabique qui a été introduite dans le passé par les missionnaires, pour traduire la Bible. L’orthographe romaine est beaucoup plus simple, et ne nécessite que quinze lettres. Il croit que simplifier et condenser la langue la rendrait plus forte.