Accueil > Quand le Nord rencontre le Sud > Souvenirs inuits sur la présence militaire à Iqaluit > STATION MÉTÉOROLOGIQUE CRYSTAL II ET FONDATION DE FROBISHER BAY

Photo US Hall Beach tracked vehicle couleur

STATION MÉTÉOROLOGIQUE CRYSTAL II ET FONDATION DE FROBISHER BAY

Citation :
Sammy Tikivik

"[Les Américains] avaient besoin d’employés, alors ils ont recruté [mon père Nakasuk] et il a commencé à travailler pour eux. C’était avant que des gens s’établissent à Iqaluit. On lui avait dit de chercher un endroit où les Américains pourraient construire des maisons. Il a trouvé un endroit qui s’appelait Saaqu, mais, à marée basse, c’était très boueux, alors il a trouvé Iqaluit."
Présentation :
Dans le chapitre II, les aînés nous parlent du premier emplacement occupé par les Américains, sur une île appelée Mialigaqtaliviniq.

Geosa Uniuqsaraq nous raconte que les Américains cherchaient un autre endroit pour établir une base aérienne et construire des maisons, et que Nakasuk les a aidés.

Tomassie Naglingniq parle de sa première rencontre avec des Américains, qui ont remorqué le bateau de sa famille. Ils lui ont donné de la nourriture et ont mentionné qu’ils cherchaient un endroit pour s’établir près d’Iqaluit. Tomassie Naglingniq raconte également que des Inuits ont commencé à travailler pour les Américains dès le lendemain ; ils gagnaient cinq dollars par jour, mais, la première fois, les hommes ont plutôt essayé d’allumer un feu avec l’argent qu’ils avaient reçu pour cuisiner de l’uujuq. À l’époque, les Inuits avaient seulement des vêtements en peau de phoque ; les Américains les leur achetaient et leur donnaient des vêtements en tissu et de la nourriture.

En outre, il raconte la réaction des Inuits au visionnement de leur premier film, ainsi que sa réaction à sa première gorgée de Coca-Cola. Simonie Michael nous parle de la fondation d’Iqaluit. Anugaaq Arnaqquq se souvient du moment où Nakasuk a commencé à travailler pour les Américains, et il croit que Sammy Tikivik, le fils cadet de Nakasuk, qui est toujours vivant, devrait être reconnu à la façon des qallunaat. Il nous explique pourquoi Nakasuk est important à ses yeux.

Sammy Tikivik était trop jeune pour se rappeler, mais il nous raconte ce qu’il sait de l’époque où son père a commencé à travailler pour les Américains, et comment il a trouvé Iqaluit pour que ceux-ci y construisent des maisons.

Lucatsie Nowdlak nous parle de la tradition qallunaaq qui consiste à nommer des bâtiments en l’honneur de personnes, et nous rappelle l’importance de se souvenir des mots de nos ancêtres.

Martha Tikivik, Mary Peter et Uqi Kunuk parlent du départ des Américains de Mialigaqtaliviniq. Ces derniers avaient laissé des biens sur place. Elles mentionnent que des gens de Kimmirut sont venus en bateau et ont tout vidé. Toutes les trois déplorent ce geste qu’elles considèrent comme du vol.