Accueil > Le développement de services gouvernementaux dans l'Arctique > Question de survie > Une façon spéciale de communiquer

Photo Attendant le C.D. Howe Pang 1951

Une façon spéciale de communiquer

Présentation :
Dans ce chapitre, Abe raconte un certain nombre d’anecdotes qui illustrent la place du surnaturel dans le savoir traditionnel inuit. Il sait que d’autres cultures ont des expériences similaires.

Il raconte l’histoire de la mort de Dennis Anuktuk, en 1952, quand il a entendu le hurlement étrange des coyotes – dans une région où il n’y en avait pas. Cet homme disait qu’il « appartenait aux coyotes. » Même aujourd’hui, les chasseurs vont utiliser des incantations pour communiquer avec les baleines, pour les rapprocher.

Avant la technologie, avant les téléphones, quelques femmes avaient de puissantes prémonitions sur les événements et les visiteurs. Abe a eu une expérience pénétrante quand il a vu la murale d’un Inuk en vol, alors qu’il étudiait au Groenland : il s’est fortement identifié à l’expérience de l’ilimmaqtuqtuq même s’il ne l’a jamais personnellement vécue. C’est une des raisons pour lesquelles il était si facile pour les Inuit de comprendre et d’adopter les histoires de la Bible, quand Jésus ressuscite Lazare des morts, par exemple.